Collections d’art japonais en France : un aperçu historique

Share on twitter
Share on facebook
Collections d’art japonais en France : un aperçu historique
6 juin 202111h3012h30

sur place dans la limites des places disponibles et en ligne sur inscription

Bien que la France ait attendu la seconde moitié du XIXe siècle pour pouvoir établir des relations directes avec le Japon, des objets japonais (laques, porcelaines) n’en sont pas moins venus enrichir les collections princières dès les XVIIe-XVIIIe siècles. Mais c’est avec la découverte d’autres types de productions artistiques, et notamment de l’art de l’estampe, que la France va être en première ligne du japonisme et des premières collections spécialisées. Si certaines (Clémence d’Ennery) se construisent sans quitter la France, d’autres (Cernuschi, Guimet) trouvent leur origine dans des voyages dans un Japon nouvellement ouvert au monde.

Intervenants : Vincent Lefèvre (Musée national des arts asiatiques - Guimet)

Crédit photo : Hiroshige Utagawa, Le pont Taiko et la colline Yushi à Meguro Série des Cent vues célèbres d'Edo, 1857 Estampe nishiki-e, 34 x 23 cm, Paris, Musée national des arts asiatiques - Guimet, © RMN-Grand Palais (MNAAG, Paris) / Harry Bréjat

Dans le même lieu

Découvrir aussi

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau