Éloge du primitivisme : d’autres visages de la peinture japonaise prémoderne

Share on twitter
Share on facebook
Éloge du primitivisme : d’autres visages de la peinture japonaise prémoderne
6 juin 202115h3016h30

en accès libre dans la limite des places disponibles

Cette conférence interroge la manière dont, au cours du XXe siècle, différentes formes de peinture japonaise considérées comme « primitives » ont fait l’objet de redécouvertes et de réévaluation par les historiens d’art et les artistes, depuis le mouvement d’art populaire de Yanagi Muneyoshi dans les années 1920, jusqu’à la relecture et la réappropriation des peintres « excentriques » par Murakami Takashi.

Intervenants : Christophe Marquet (EFEO)

Crédit photo : Horio Sadaharu (1939-2018), Le démon invoquant le buddha Amida : peinture d’Ôtsu revisitée par Giacometti, s. d., pigments sur papier, coll. particulière.

Dans le même lieu

Découvrir aussi

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau