Censure et violence de l’image

Share on twitter
Share on facebook
Censure et violence de l'image
3 juin 202215h3016h30

En 2018, sous la pression d’associations de défense des animaux, Adel Abdessemed doit retirer de son exposition au Musée d’Art Contemporain de Lyon l’œuvre « Printemps » simulant, au son d’un enregistrement de volière affolée, la combustion de poulets. Alors que cette œuvre avait pu être montrée sans heurts en 2013, la violence de l’image n’est aujourd’hui plus acceptable, même s’il s’agit à travers elle d’accuser la violence réelle, notamment celle infligée aux animaux. Se pose alors une question : comment dénoncer la violence si, même feinte, nous ne sommes plus capables de la regarder ?

Intervenants : Adel Abdessemed (Artiste), Laurence Bertrand-Dorléac (Sciences Po Paris)