Le plaisir comme énergie libératrice : la possibilité d’un érotisme politique

Share on twitter
Share on facebook
Le plaisir comme énergie libératrice : la possibilité d'un érotisme politique
4 juin 202114h0015h00

en accès libre dans la limite des places disponibles

En croisant les lectures du texte « De l’usage de l’érotisme : l’érotisme comme puissance » (1978) d’Audre Lorde au prisme d’œuvres d’artistes qui lui sont contemporaines, nous nous proposons d’échanger sur le thème du plaisir en termes féministes, comme énergie libératrice associée à l’affirmation de soi et la transformation du monde, par le biais de l’art.

Intervenants : Émilie Blanc (Université Lumière-Lyon 2), Valentin Gleyze (Université de Rennes 2)

Crédit photo : Warren L. Leffler, Manifestation féministe, Washington, 26 août 1970, photographie (c) Retrieved from the Library of Congress

Dans le même lieu

The Art History Festival is a national operation of the Ministry of Culture implemented by the National Institute of Art History and the Château de Fontainebleau