Inde, terre mère de Roberto Rossellini

Share on twitter
Share on facebook
Inde
4 juin 202211h0013h00

Roberto Rossellini a rapporté de son séjour en Inde une œuvre poétique unique, entre fiction et documentaire. Quatre histoires abordent la vie quotidienne et la culture indienne. Trois d’entre elles s’attardent précisément sur différents types de collaboration ou de cohabitation entre l’humain et l’animal : un tigre est contrarié par l’activité de prospecteurs, tandis que des éléphants et un singe s’associent avec l’homme dans le travail.

Inde, terre mère (India, Matri Bhumi), Roberto Rossellini, 1959 © Bac Films

précédé de

Turtle Dreams de Robert Withers et Meredith Monk

Sur une musique de Meredith Monk, une tortue part à la conquête du monde. L’animal, connu pour sa grande vulnérabilité, est montré avec humour en train d’envahir successivement plusieurs territoires : quittant une forêt primitive, elle traverse une carte du monde avant de débarquer dans les rues désertes d’une ville miniature.

États-Unis / 1987 / Expérimental / 11′

Intervenants : Mathieu Macheret (Critique de cinéma Le Monde Cahiers du cinéma), Un.e membre du Collectif Jeune Cinéma

The Art History Festival is a national operation of the Ministry of Culture implemented by the National Institute of Art History and the Château de Fontainebleau