Écrire l’histoire du japonisme. Témoignages de pionniers

Share on twitter
Share on facebook
Écrire l'histoire du japonisme. Témoignages de pionniers
6 juin 202110h0011h00

sur place dans la limites des places disponibles et en ligne sur inscription

Les relations de la France et du Japon, inexistantes jusqu’au traité de 1858 n’ont pas empêché l’arrivée en France d’objets japonais, notamment des laques et des porcelaines, par l’intermédiaire des Européens ayant accès au Japon. Tout change néanmoins dans les années 1860 et s’accélère à l’époque Meiji, tandis que se développe le japonisme. Ce dialogue entre deux figures pionnières de l’historiographie du japonisme offre un témoignage émouvant de ce moment où le japonisme fît son entrée dans le champ de l’histoire de l’art. Comment l’histoire du japonisme s’est-elle écrite et continue de s’écrire aujourd’hui ?

Intervenants : Atsushi Miura (Université de Tokyo), Geneviève Lacambre (Conservatrice du patrimoine), Shuji Takashina (Musée d'art Ohara Université de Tokyo)

Crédit photo : Hokusai, La Grande Vague de Kanagawa, vers 1830-1831, gravure sur bois, 25,7 × 37,9 cm, coll. diverses

Dans le même lieu

Découvrir aussi

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau