Un nouveau volet au Festival : Les Rencontres professionnelles

Share on twitter
Share on facebook

A l’occasion de sa dixième édition, le Festival de l’histoire de l’art s’enrichit d’un nouveau volet, spécifiquement dédié aux professionnels de l’art et du patrimoine. Les Rencontres professionnelles, organisées en partenariat avec le Service des Musées de France de la Direction Générale des patrimoines et de l’architecture du Ministère de la culture, seront l’occasion de dialogues, de rencontres et de partages de compétences entre les professionnels du milieu l’art et du patrimoine : universitaires, conservateurs, restaurateurs, médiateurs, responsables des collections, archivistes, chargés d’inventaire, régisseurs, professionnels du marché de l’art, journalistes spécialisés, etc.

Les vendredi 4 et samedi 5 juin, ce sont deux demi-journées de formation, conçues sous forme de tables rondes et d’ateliers qui révèleront la perméabilité entre les domaines de l’histoire de l’art autour d’une thématique : « Université et patrimoine. Projets de recherche collaboratifs au croisement des métiers de l’histoire de l’art ».

Le nombre de places étant limité, nous vous invitons à vous inscrire dès à présent
aux Rencontres professionnelles via le formulaire d’inscription.

 

PROGRAMME

Université et patrimoine. Projets de recherche collaboratifs au croisement des métiers de l’histoire de l’art

 

Vendredi 4 juin 2021

14h00 – 14h45 CONFÉRENCE D’OUVERTURE

Universitaires et conservateurs de musée, quelles collaborations ? (45’) – Galerie des Cerfs, château de Fontainebleau

Ce dialogue ouvrira le cycle dédié aux rencontres professionnelles avec un retour d’expérience sur les partages de recherches et les échanges de pratiques qui ont accompagné la conception et la préparation de l’exposition Andrzej Wróblewski, Recto-verso, montré d’abord au Muzeum Sztuki Nowoczesnej, puis au Reina Sofia en 2015. Il s’agira d’interroger les enjeux et les méthodes propres aux collaborations entre les professionnels du patrimoine et les chercheurs. Quels avantages peuvent en découler ? Quelles limites apparaissent lors de ces partenariats ? Comment les dépasser ?

  • Éric de Chassey (INHA)
  • Marta Dziewanska (Kunstmuseum, Bern)

 

15h00 – 16h30/17h ATELIERS

  1. Recherche universitaire et montage d’exposition. Synergies et partages de savoirs. (1h30) – Bâtiment P, salle 301-302, École des mines

Les collaborations entre professionnels de musées et universitaires lors de la conception d’exposition sont nombreuses. A partir de la présentation d’un projet dédié au « portrait britannique » réalisé grâce au partenariat étroit entre l’Université de Bordeaux-Montaigne, l’Université de Toulouse Jean-Jaurès et le musée des Beaux-Arts de Bordeaux, cet atelier interrogera les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour structurer un projet scientifique fort et des collaborations efficaces et porteuses de nouvelles synergies. Quels sont les intérêts de ces partenariats ? Quelles sont les limites ? Comment les dépasser ?

  • Muriel Adrien (Université de Toulouse II)
  • Sandra Buratti-Hasan (Musée des Beaux-Arts de Bordeaux)

Modérateur : Jérôme Farigoule (Ministère de la culture)

 

  1. Développement de parcours muséographiques : recherche historiographique et conception expographique. (2h) – Rendez-vous au pied de la statue d’Ulysse, cour de la Fontaine.

Cet atelier explorera les méthodes et les doctrines entrant en jeu au moment de concevoir la présentation des œuvres et des objets au sein d’un musée ou monument. Quelle approche muséographique choisir selon le lieu et le type de collection ? L’exemple de l’actualité bellifontaine, où le château est engagé dans la réflexion autour de la création de nouveaux parcours dédiés à l’histoire et aux arts napoléoniens sera le point de départ d’une réflexion sur la muséographie et la mobilisation des objets dans la construction de récits historiques et artistiques. À partir de deux visites in situ (musée Napoléon 1er et appartement intérieur de l’Empereur), l’atelier permettra d’explorer les évolutions actuelles dans le domaine de la scénographie et de l’exposition des collections.

  • Christophe Beyeler (Château de Fontainebleau)
  • Hans Ottomeyer (ancien président, Stiftung Deutsches Historisches Museum)
  • Jean Vittet (Château de Fontainebleau)

Modérateur :  France Nerlich (INHA)

 

Samedi 5 juin 2021

10h00 – 11h30 ATELIERS

  1. Histoire de l’art et sciences dures : l’analyse des matériaux et des outils de création artistique. (1h30) – Bâtiment B Grand Amphi, École des mines

Dédié aux collaborations entre patrimoine, sciences dures et recherche en histoire de l’art, cet atelier explore les intérêts de la mise en commun des savoirs et des savoir-faire pour développer notamment la connaissance des matériaux et des outils artistiques. À partir de l’exemple du projet ADeMat 3 (dédié à l’analyse des matrices de sceaux), les participants élaboreront une méthodologie pour la mise en place de ce type de collaborations.

  • Clément Blanc (Archives nationales) – sous réserve
  • Pierre Chastang (Université Paris-Saclay)
  • Nicolas Ruffini (Université Paris-Saclay)

Modérateur : Sigrid Mirabaud (INHA)

 

  1. Pour une archéologie des lieux. Étude historique du décor, fonctions des espaces et restauration du patrimoine. (1h30) – Bâtiment P, salle 301-302, École des mines

À partir de l’exemple de la restauration du boudoir turc de Marie Antoinette au château de Fontainebleau, les participants à cet atelier discuteront des approches historiques et techniques qui permettent la compréhension des espaces patrimoniaux, notamment dans le cadre d’un projet de restauration. Comment la recherche universitaire en histoire de l’art et histoire sociale étudiant la fonction du décor et des lieux peut-elle s’impliquer dans le travail patrimonial visant la réalisation d’une restauration ?

  • Vincent Cochet (Château de Fontainebleau)
  • Alexia Lebeurre, (Université Bordeaux Montaigne)

Modérateur : Juliette Trey (INHA)

 

11h30 – 12h15  RESTITUTIONS

Restitution commune des ateliers et questions des participants (45’) – Bâtiment P, salle 301-302, École des mines

Animée par les modérateurs ou par un relateur choisi au sein du groupe.

 

12h15 – 13h00 CONFÉRENCE DE CLÔTURE

Histoire de l’art en France : l’INHA au service des territoires. Bilan des Assises mobiles de l’histoire de l’art (45’) – Bâtiment P, salle 301-302, École des mines

Cette conférence présentera le résultat d’un dialogue entre les différents acteurs de l’histoire de l’art en région et les équipes de l’INHA mené depuis 2018. L’objectif de ces concertations a été d’identifier les besoins de la discipline afin de mettre en œuvre des actions pour mieux la soutenir.

  • Éric de Chassey (INHA)
  • France Nerlich (INHA)

 

INSCRIPTION-

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau