Rebonds du FHA21 à la Maison de la culture du Japon à Paris

Share on twitter
Share on facebook

Dans le cadre d’un partenariat exceptionnel, la Maison de la culture du Japon à Paris organise deux événements en écho au festival.

Le cinéma japonais à la conquête du monde
世界を魅了した日本映画 ― 羅生門から地獄門まで

Le professeur Futoshi Koga, historien du cinéma à l’université Nihon, fait la lumière sur les origines de l’engouement pour le cinéma japonais en Occident ; une histoire qui démarre avec l’attribution du Lion d’Or à Akira Kurosawa pour Rashomon au festival international du film de Venise en 1951.

Événement en ligne à partir du 9 juin.
Plus d’information sur le site de la Maison de la culture du Japon à Paris

 

Le Shinjuku Gyoen, laboratoire du paysagisme franco-japonais
新宿御苑‐日仏の景観学のラボラトリー

Le Shinjuku Gyoen, poumon vert de Tokyo, est l’un des plus grands parcs de l’agglomération avec ses 58 hectares de verdure en plein coeur de la ville.

Grâce à l’exemple de la transformation du jardin impérial Shinjuku gyoen en parc public, la chercheuse Yoko Mizuma (LAREP, École Nationale Supérieure du Paysage) expliquera comment l’art du paysage français de la fin du XIXe siècle a été introduit au Japon et comment les paysagistes japonais y ont puisé un certain nombre de leurs techniques et de leurs principes paysagers.

Une discussion avec Nicolas Fiévé et Frédéric Pousin, spécialistes respectivement du Japon et de la France en matière de ville, jardin, d’architecture et de paysage donnera l’occasion de parler plus en détail des transferts de savoirs entre ces deux pays, des visites de Japonais à Versailles au XIXe ou encore de l’invention du concept de parc au Japon.

Vendredi 11 juin à 19h à la Maison de la culture du Japon à Paris et en ligne sur https://zoom.us/j/98287028141
Plus d’information sur le site de la Maison de la culture du Japon à Paris

 

 

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau