Rebond du FHA21 à Dijon

Share on twitter
Share on facebook

Les samedi 25 et dimanche 26 septembre, les musées de Dijon accueillent un rebond du FHA21Au programme, trois conférences autour du Japon mais aussi des visites thématiques sur le thème du plaisir et un atelier famille.

 

PROGRAMME

Conférences

Les cadeaux du shogun à la France. Œuvres japonaises du château de Fontainebleau. 

Cette conférence sera consacrée à l’exposition Oeuvres japonaises du château de Fontainebleau. Art et diplomatie qui est présentée au château de Fontainebleau jusqu’au 20 septembre.

Par Estelle Bauer (Institut National des langues et des civilisations orientales)

Samedi 25/09 à 14h30

Claude Monet, entre Japonisme et « japonnerie »

C’est sous un angle transaréal (O. Ette) que sera analysé le japonisme de Monet, notamment par l’analyse de Japonnerie (1876, 3e exposition impressionniste en 1877) : ce portrait rieur de la femme de l’artiste Camille Doncieux, en « Parisienne costumée en japonaise » la représente dans un intérieur au mur décoré d’éventails uchiwas, dont l’agencement évoque un musée imaginaire associant les thèmes de l’estampe japonaise à ceux de la peinture de Monet.

Par Ségolène Le Men (Université Paris-Nanterre)

Samedi 25/09 à 17h

Collections d’art japonais en France : un aperçu historique

Bien que la France ait attendu la seconde moitié du XIXe siècle pour pouvoir établir des relations directes avec le Japon, des objets japonais (laques, porcelaines) n’en sont pas moins venus enrichir les collections princières dès les XVIIe-XVIIIe siècles. Mais c’est avec la découverte d’autres types de productions artistiques, et notamment de l’art de l’estampe, que la France va être en première ligne du japonisme et des premières collections spécialisées. Si certaines (Clémence d’Ennery) se construisent sans quitter la France, d’autres (Cernuschi, Guimet) trouvent leur origine dans des voyages dans un Japon nouvellement ouvert au monde.

Par Vincent Lefèvre (musée des Arts Asiatiques Guimet)

Dimanche 26/09 à 15h

Visites

Plaisirs et douceur de vivre.
Représentations du plaisir dans tous ses états dans la peinture du XVIIIe siècle.

Par Flora Lavagna et Ivana Korasic, médiatrices culturelles.

Samedi 25/09 et dimanche 26/09 à 10h30

Durée : 45mn

Lieu : musée des Beaux-Arts

Le goût du Japon.
Focus sur une sélection d’œuvres japonaises qui vous fera partager l’engouement de l’Europe pour le Pays du Soleil levant au XIXe siècle et dans les premières décennies du siècle suivant.

Par Catherine Tran-Bourdonneau, conservatrice du patrimoine, chargée des collections extra-européennes.

Samedi 25/09 et dimanche 26/09 à 11h00

Durée : 20 mn

Samedi 25/09 et dimanche 26/09 à 16h15

Focus sur une sélection d’œuvres japonaises qui vous fera partager l’engouement de l’Europe pour le Pays du Soleil levant au XIXe siècle et dans les premières décennies du siècle suivant.

Par Liliane Lecler-Boccacio, médiatrice culturelle.

Durée : 45 mn

Une valve de miroir du XVe siècle.
Plaire et plaisirs à la fin du Moyen Âge par le prisme d’un objet de toilette.

Par Lola Fondbertasse, conservatrice du patrimoine, responsable des collections médiévales.

Samedi 25/09 à 14h30

Durée : 20 mn

Plaisirs de bouche.
Depuis le Moyen Âge, les plaisirs de la table ont bien évolué. Petit tour d’horizon ou « de table » au cœur des collections du musée des Beaux-Arts.

Par Justine Job, médiatrice culturelle.

Samedi 25/09 et dimanche 26/09 à 15h00

Durée : 45 mn

Les mystères de la Dame à sa toilette.
La restauration récente du tableau a mis en lumière certains aspects de ce tableau peu visibles auparavant. Mais quels secrets se cachent encore dans cette œuvre emblématique de la peinture française de la Renaissance ?

Par Sandrine Champion-Balan, conservatrice en chef du patrimoine, responsable des collections modernes (XVIe-XVIIIe siècles)

Samedi 25/09 à 16h30 et à 17h00
Durée : 20 mn

Rendez-vous des familles

Kimono rapido

Comme beaucoup d’artistes au début des années 1860, James Tissot s’intéresse à la culture asiatique. Le peintre ne s’étant jamais rendu au Japon, c’est un Extrême-Orient rêvé qu’il représente dans ses œuvres : cerisiers en fleurs, lampion, paravents, cloisons quadrillées de papier translucide et, surtout, kimono, sont autant d’éléments qui font penser au Japon. En vous inspirant de motifs floraux, confectionnez graphiquement un beau kimono haut en couleurs à notre Japonaise au bain.

Dimanche 26/09 à 14h30

Durée : 1h30.

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau