FHA21 – [Audio] De Kyoto à Paris ou la complexité des circuits commerciaux

Share on twitter
Share on facebook

Au XVIIe siècle, la création des compagnies des Indes permit l’importation de productions inconnues en Europe des Indes, de la Chine et du Japon, comme les porcelaines et les laques. Les créations japonaises, si appréciées en Europe, firent l’objet d’un commerce complexe après la fermeture du pays aux étrangers en 1640 et le monopole des Hollandais. La circulation des hommes et de ces marchandises reflétait le développement nouveau des échanges commerciaux à l’échelle mondiale.

Intervenant : Stéphane Castelluccio (CNRS)

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau