Audio | Peinture populaire

Share on twitter
Share on facebook

Le triomphe des « peintres du dimanche » dans les années 1930 en France : l’essence du style français. En plein retour à l’ordre, André Bauchant, Louis Vivin et Séraphine de Senlis, tous autodidactes et issus des classes populaires, obtiennent un franc succès. Pour les tenants d’une certaine tradition française, l’art de ces « peintres du dimanche » est perçu comme la parfaite expression du peuple français. En quoi leurs œuvres incarnent-elles l’essence de ce style français ?

Intervenante : Marion Alluchon (Institut suédois)

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau