Audio | Les pavillons d’expositions en guise de champ de bataille

Share on twitter
Share on facebook

Les guerres d’unification allemande (1848-1871) ont modifié l’art et la politique européenne. Au Danemark et en France, la soif de revanche et les souvenirs des défaites territoriales ont fortement marqué les arts visuels. À travers cette discussion nous verrons comment les expositions internationales de Paris ont fait resurgir les conflits intra-européens, loin des champs de bataille.

Intervenant : Nicholas Parkinson (Pratt Institute)

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau