Audio | Hreinn Friðfinnsson, contes et légendes de son imagination

Share on twitter
Share on facebook

« Quand vous posez la question de l’élément de risque que je prends, par exemple dans les Paintings. Je les récupère dans un magasin de peinture, où ces bâtons sont utilisés tous les jours pour faire des mélanges. Ils sont ensuite accrochés sur un mur à la fois selon un certain ordre, mais aussi selon le hasard. Le rôle du hasard est crucial, tout comme l’est celui du choix. Ce qui est probablement le plus important c’est que le processus de production se fait hors de mon contrôle, il y a vraiment un sentiment d’excitation de découverte ». Hreinn Friðfinnsson à Frédéric Paul, 2002.

Intervenant : Frédéric Paul (musée national d’Art moderne, Centre Pompidou)

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau