Audio | « Des mots abstraits [qui] agrandissent la pensée »

Share on twitter
Share on facebook

En partant de cette citation de Tocqueville qui relevait la propension des démocraties à produire des nouveaux termes et notamment des termes abstraits pour désigner la politique et le rôle des citoyens, cette communication prendra appui sur certaines œuvres produites dans le cours des révolutions américaine et française de la fin du XVIIIe siècle, puis des révolutions de 1848 en France, en Suisse, en Italie. Elle montrera en quoi et comment elles cherchent à figurer la souveraineté du peuple et le pouvoir de la multitude, en inventant pour cela une nouvelle grammaire artistique, dont nous sommes encore en partie les héritiers.

Intervenant : Olivier Christin (EPHE)

S'inscrire à la lettre d’information

Le Festival de l’histoire de l’art est une opération nationale du ministère de la Culture mise en œuvre par l’Institut national d’histoire de l’art et le château de Fontainebleau